Le monde va bientôt profondément changer, on ne sait pas quand, on ne sait pas comment, on ne sait pas à quel vitesse, mais tout nous porte à croire qu’on ne pourra pas l’éviter.

Vous avez peut-être déjà entendu ce chiffre :

85% des métiers de 2030 n’existent pas encore aujourd’hui ! 

C’est vrai, sauf que le monde de l’innovation n’avait pas prévu que ce sont les métiers de 1950 qui allait revenir à la charge (plus une petite touche de connaissances modernes).
Pourtant si le monde d’aujourd’hui va devoir s’arrêter, il est encore bien présent aujourd’hui, il faut se nourrir, il « faut » de l’argent.
C’est pour cela qu’il est d’autant plus difficile de trouver un job compatible à la fois avec les conditions d’aujourd’hui, et aussi compatible avec le monde de demain.

Quels seront ces métiers de demain selon moi ?

  • Artisanat (Menuiserie, Plomberie, Conserverie, Forge, Vannerie, Poterie, Fenêtre, Bois, Outils, Couture …etc)
  • Autonomiste et bidouilleur (Réseau d’eau, électricité, conseils, low-tech …etc)
  • Recyclages et déchets
  • Maître composteurs, toilettes sèches et vente d’engrais 
  • Transmission / Education
  • Rénovation du bâtiment / Construction passive (habitats léger …etc)
  • Médecine / soin et prévention / Aide à domicile / Thérapeute  du corps et de l’esprit
  • Maraîchage / Plantes médicinale et aromatique
  • Apiculture et petits élevage
  • Coaching et accompagnement du changement
  • Agent territoriale
  • Communiquant / Influenceur (Créer des communautés, Community Manager, Crowd Funding …etc)
  • Avocat (Tiers lieu …etc)
  • Développement de la vie associative locale
  • Culture / Événementiel / Art et spectacles (même si l’activité à pris un sacré coup avec le Covid 2020)
  • Médiateur / Facilitateur (CNV, Intelligence collective, gouvernance partagée …etc)
  • Consultant climat / bilan énergétique (les nouveaux comptable de ce siècle)
  • Journalistes, colporteurs et conteurs d’histoire (les récits, les journalistes de demain)
  • Informaticien réseau et système embarqué (la petite informatique, raspberry pi et arduino, les réseaux de communication)
  • Policier et militaires, et tout le système de justice
  • Gestionnaires de monnaie local
  • et enfin politique, normalement un représentant du peuple, un chef de projet, un simple référent tournant

Et enfin on peut compléter par la liste que nous offres Jean-Christophe Anna

https://www.effondrementetrenaissance.com/post/ikigai-et-nouveaux-metiers-grand-collapse

  • Responsable de la libération et de la ré-insertion des détenu·e·s au service du bien commun

  • Cultivateur·trice du bien commun

  • Médiateur·trice des relations entre humains et non humains

  • Indexateur·trice des métiers utiles (pour répondre aux urgences écologique et social)

  • Coach en déconsommation (pour accompagner l’arrêt de l’hyper consommation)
  • …etc

Cette liste non-exhaustive des métiers de l’effondrement n’est au final qu’une projection, je pense qu’il faudra surtout partir du principe que tout le monde va devoir devenir plus polyvalent et indépendant (et inter-dépendant). Avec le manque de pétrole/d’énergie, et la baisse futur des rendement agricole, revenir à un nombre de 50% d’agriculteurs ne parait plus si délirant et pourtant il n’y a en France que 2% d’agriculteur, dont la moitié seront à la retraire avant 2030.

 

Un rêve

Mon rêve serait de travailler le matin sur un métier qui apporte de l’argent, peut-être un métier plus intellectuel, l’après-midi dans le champs collectif en ville, pour se nourrir, et le soir des activités culturelles, sociales ou de loisirs.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier